Aussitôt arrivés, déjà repartis. Nous quittons le port de Stavanger où nous avons fait une courte escale sous un ciel gris. Malgré la brièveté de notre halte, la première depuis notre départ de Douarnenez le 8 juin, la Norvège nous inspire déjà : les gens sont accueillants et les paysages pittoresques.

Nous mettons le cap sur les îles Lofoten pour une navigation de cinq à six jours. Après une remontée de la Manche puis une traversée de la Mer du Nord plutôt calme, la mer de Norvège nous offre un baptême de navigation d’une autre nature avec une houle persistante et des vagues de près de deux mètres.

L’équilibre est dur à conserver sur le pont et le sommeil semble être le meilleur remède pour la plupart d’entre nous. Le roulement de l’eau sur la coque, le grincement du mât et le claquement des cordages nous bercent tant bien que mal dans nos sommeils nordiques. Nous commençons enfin à nous amariner…