Nous tentons de rejoindre la côte est du Groenland, mais naviguer entre les morceaux de banquise est un exercice difficile, qui demande une concentration permanente et une vigie à l’avant du bateau. Lorsque le brouillard tombe à 150 mètres, nous poussant à prendre le zodiac pour ouvrir la voie.

Yves nous impressionne tous en nageant dans une eau à 1,277° avec un magnifique plongeon depuis un morceau de banquise.

Nous finissons par rebrousser chemin car la quantité de glace est trop importante et la visibilité trop mauvaise pour se risquer à continuer. Cap sur l’Islande !